Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

18e journée – Groupe A

PAULHAN PEZENAS - ETOILE FC
03 Fév 2018 - 18:00

Bastia-Etoile (0-0) : un petit rayon de soleil

 

A Porto-Vecchio, stade Claude-Papi, CA Bastia et Etoile FC FSR font 0-0. Arbitre : M. Lissorgue.

Avertissement à l’Etoile FC FSR : Hennion (55’). A Bastia : Sonnerat (44’), Bru (86’).

Etoile FC FSR : Deneuve (cap) – Adhadhi, Digbeu, Dumas, Outrebon (Marignale 46’) – Delvigne, Dao-Castellana (Paul 46’), Orinel, Hennion – Gendrey, Constant (Jaziri 82’). Entraîneur : Paquillé.

Plus derniers ! Les Etoilistes ne sont plus derniers ! A 9 points du premier non relégable avant la venue d’Avranches voilà huit jours, les coéquipiers de Gaëtan Deneuve ont réduit l’écart à 7 après le match nul logique décroché à Porto-Vecchio, chez le 5e du championnat, qui restait sur 6 victoires et 2 nuls. Un 0-0 largement mérité qui permet de doubler Colmar, étrillé 5-2 à Luçon, et pénalisé de 2 points par le DNCG (les Alsaciens passent de 18 à 16 points). Certes l’Etoile n’a toujours pas renoué avec le succès, mais ce résultat amène un petit rayon de soleil qui ne fait pas de mal par les temps qui courent, surtout après la pluie diluvienne qui s’est abattue en Corse toute la journée et pendant le match, et le vent violent qui soufflait.

Bref, autant dire que, dans ces conditions, les deux équipes, rarement inquiétées et rarement inquiétantes, ont fait le maximum : « Sur le plan comptable, on prend un point chez le 5e, c’est bien, mais je reste quand même sur ma faim quant au contenu, expliquait le coach varois, Charly Paquillé, à l’issue de ce match fermé à double tour ; ces dernières semaines, on avait produit autre chose, développé plus de jeu, mais là… J’ai trouvé qu’on était très timorés, notamment en première période. Après, tactiquement, on a bien bloqué les couloirs du CAB. »

Du côté des Bastiais, on se satisfaisait du point pris, comme le reconnaissait d’ailleurs Stéphane Rossi, l’entraîneur cabiste : « Il faut voir le côté positif des choses, on enchaîne un neuvième match de suite sans défaite. On se contente volontiers de ça. »

Evidemment, l’Etoile ne peut pas en dire autant, mais elle s’est montrée suffisamment solide face aux rares et timides incursions bastiaises.

Seuls bémols, donc, l’animation du jeu et un certain manque de rythme. Y avait-il mieux à faire face au C.A. Bastia ? Sans doute. Pouvait-elle faire mieux ? Sans doute pas.

En l’absence d’Amar Benmelouka, qui a purgé son deuxième et dernier match de suspension, c’est Ange Digbeu qui a occupé le flanc gauche, et Amir Adhadhi le flanc droit, comme face à Avranches. La défense centrale fut impériale, à l’image de Belony Dumas, qui a gagné tous ses duels, mais a perdu Julien Outrebon à la pause (remplacé par Stéphane Marignale, auteur d’une bonne rentrée), victime d’une contracture au mollet : espérons qu’il sera rétabli pour la venue de son ancien club, Strasbourg, vendredi prochain, à Saint-Raphaël (20h). D’autant que Greg « Bison » Gendrey sera suspendu (Jérémy Grain fera quant à lui son retour, après avoir purgé son match de suspension face à Bastia).

Après avoir manqué de peu de battre Colmar et Chambly en décembre, puis Consolat et Avranches en janvier (sans compter le match à Luçon tant que les deux équipes étaient à 11 contre 11), l’Etoile va-t-elle enfin empocher les 3 points vendredi prochain ? La tâche sera évidemment ardue face au leader, mais ne vient-elle pas de – largement – soutenir la comparaison face à Consolat, Luçon et Bastia trois des cinq premiers du classement ? Tous les espoirs sont permis, donc. Strasbourg est prévenu : c’est une équipe sur la bonne voie, qui vaut mieux que cette 17e place, que le Racing trouvera sur sa route à Louis-Hon vendredi. Une équipe bien décidée à se battre jusqu’au bout pour parvenir à son objectif : le maintien !