N2 – Synthèse J26

Qui aurait oser miser un seul euro sur ce renversement de situation dans le groupe C ? En infligeant sa 4e défaite de la saison à GOAL FC (3-2) à l’issue d’une fin de rencontre haletante ou le club rhodanien pensait avoir fait le plus dur en égalisant à 2-2 sur un penalty d’Assef (82’). Mais c’était sans compter sur l’euphorie ambiante martégale à Turcan et ce coup de grâce porté par Tine à la 86’, donnant la victoire à son équipe dans la liesse générale avec les 3 points qui permettent à Martigues de devancer au goal-average particulier GOAL FC au classement (1-1 à l’aller dans le Rhône). Qui aurait imaginer un tel scénario quand GOAL FC possédait 13 points d’avance sur le club provençal ? Martigues, qui réalise une seconde phase de championnat étincelante (31 pts pris sur 36 avec désormais le même bilan que son rival 14v, 8n, 4d), semble inarrêtable et tous les clignotants sont au vert à 4 journées du terme de la saison. GOAL FC, qui possède toujours la meilleure attaque (48 buts) et la meilleure défense (20 buts encaissés) du groupe C, va devoir faire le plein de points dans une période délicate (1 victoire sur les 6 derniers matchs) et attendre un faux pas de Martigues pour espérer récupérer un maillot jaune porté depuis de plusieurs mois et abandonné au plus mauvais moment.

Derrière, le RC Grasse ne lâche rien. Grâce à un 5e succès consécutif contre la réserve de l’OL (2-1) sur le synthétique arrosé de La Paoute – la rencontre a été interrompue plusieurs minutes en raison d’un violent orage -, les hommes de Loïc Chabas restent en course pour coiffer sur la ligne d’arrivée les deux co-leaders. Avec seulement trois points de retard sur le tandem de tête, les Grassois, qui joueront gros samedi à Bon Rencontre face au Sporting Toulon, doivent déjà réaliser un sans faute en espérant au moins deux dérapages de l’un des deux co-leaders. Pas simple mais jouable. La montée en National se jouera entre ses trois protagonistes.

Pour Louhans-Cuiseaux (4e à 10 points des leaders) et Jura Sud (5e à 12 pts), encore efficace offensivement (4 buts inscrits sur la pelouse de Lyon Duchère) tout en affichant la 14e défense du groupe (38 buts), la fin de saison s’annonce sans pression. Idem pour une ETOILE FC FREJUS SAINT-RAPHAEL rajeunie (6e à 13 pts), qui s’est séparée de son entraîneur Jean-Guy Wallemme, battue à Rumilly Vallière (1-2) et qui sera privée de Tiecoro Keita, expulsé dès la 28e minute en Haute-Savoie. Aubagne, qui a retrouvé son goleador Benarbia (16e but inscrit à Monaco), Marignane-Gignac et l’OL B sont également bien au chaud dans le ventre mou du classement. Hyères, vainqueur de l’OM B (2-0) grâce à un nouveau doublé de Baana Jaba (10 buts), a rejoint ce peloton et peut enfin souffler après une saison mitigée.

Finalement, tous les regards sont focalisés sur le maintien. Si l’OM B va rejoindre la N3, Monaco, malgré le renfort de Cesc Fabregas, s’en rapproche. L’ASM a, en effet, buté sur Aubagne (1-1) dans une rencontre programmée au stade Louis-II. 15e avec 26 pts, la relève du Rocher (1 victoire sur les 12 derniers matches de championnat) a encore abandonné des points précieux et l’étau se resserre. La situation est également critique pour Lyon Duchère (14e avec 27 pts), largement dominée à domicile par Jura Sud (1-4). Seul relégué de National 1 la saison dernière, le club de la banlieue lyonnaise pourrait connaître une seconde relégation consécutive qui aurait des conséquences dramatiques. Le succès de prestige contre GOAL FC (1-0) le 9 avril n’a donc pas été confirmée. Le déplacement à Marseille samedi s’apparente déjà comme une finale. Les trois points sont indispensables pour les Lyonnais dans l’optique du maintien.
Grâce à sa courte mais précieuse victoire sur l’ETOILE FC (2-1), Rumilly Vallière (13e avec 28 pts) quitte provisoirement la zone rouge mais reste exposé d’autant que son prochain déplacement est prévu à GOAL FC avant un calendrier plus favorable (Aubagne, Jura Sud et OM B) pour terminer la saison. Saint-Priest (12e avec 29 pts), qui a arraché le point du nul (1-1) à la 90e contre des Toulonnais réduits encore à dix après l’expulsion de Labor à l’heure de jeu, tentera le gros coup samedi à Louis-Hon sur le terrain des Etoilistes pour mettre la pression sur le Sporting (11e avec 31 pts), pas encore à l’abri d’une montée de fièvre subite, et qui va devoir digérer un calendrier corsé (réception de Grasse et GOAL FC lors de la 30e journée, déplacement à Fréjus-Saint-Raphaël et Louhans-Cuiseaux).


𝐂𝐋𝐀𝐒𝐒𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓𝐒 𝐀𝐍𝐍𝐄𝐗𝐄𝐒 𝐀𝐏𝐑𝐄𝐒 𝐉𝟐𝟔 :

Attaque : 1. GOAL FC (48 buts) ; 2. Martigues (39 buts) ; 3. Jura Sud (37 buts) ; 4. Louhans-Cuiseaux (36 buts) ; 5. Grasse, Aubagne (33 buts) ; 7. ETOILE FC, Hyères, Saint-Priest (29 buts) ; 10. Marignane-Gignac, Lyon Duchère (28 buts) ; 12. OL B (27 buts) ; 13. Toulon (26 buts) ; 14. Monaco B (25 buts) ; 15. OM B (23 buts) ; 16. Rumilly Vallière (21 buts)
Défense : 1. GOAL FC (20 buts) ; 2. Louhans-Cuiseaux (23 buts) ; 3. Grasse (24 buts) ; 4. Aubagne (25 buts) ; 5. ETOILE FC, Martigues, Toulon, Marignane-Gignac (26 buts) ; 9. Hyères (29 buts) ; 10. Rumilly Vallière (32 buts) ; 11. OL B (34 buts) ; 12. Saint-Priest (36 buts) ; 13. Lyon Duchère (37 buts) ; 14. Jura Sud, Monaco B (38 buts) ; 16. OM B (51 buts)

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et retrouvez toute l’actualité de l’Étoile de Fréjus directement dans votre boîte mail !