Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

Actualités

Un promu bordelais très motivé

L’Etoile effectue un long déplacement à l’occasion de cette 1re de journée de championnat face au promu Bordelais, qui ne lâchera rien pour son grand retour en National 2. Présentation d’un club ambitieux avec son entraîneur Alex Torres

A l’entame de cette saison et de ce retour en National 2, le coach Alex Torres fait le point sur ce début de saison, sur le recrutement et sur les ambitions du club.

Alex Torres, le Stade bordelais ASPTT retrouve le National 2 après une année à l’échelon inférieur. Un vrai soulagement ?
« Nous avons non seulement obtenu la montée mais aussi donné au club un titre de champion de CFA2. Nous devons nous servir de cet élan. Aujourd’hui, les joueurs ne pensent plus à cette montée mais sont tournés vers la nouvelle saison. Nous aurons au contraire un déficit d’expérience qu’il faudra compenser par de la solidarité et de la volonté notamment. »

Le recrutement s’avère être un mélange de joueurs expérimentés et d’éléments plus jeunes. Est-ce le bon alliage pour exister dans ce National 2  ?
« Nous voulions amener de l’expérience à ce groupe (Ducasse notamment), par rapport à l’exigence de ce niveau. Maintenant, nous avons continué sur notre volonté de renforcer l’effectif avec des joueurs régionaux. »

Le Stade bordelais ASPTT se retrouve cette saison dans le groupe « Sud ». Qu’est ce que ça change  ?
« Nous allons rencontrer des grands noms du football avec de grosses affiches en perspective. J’espère d’ailleurs que le public répondra présent pour nous soutenir. Ce groupe s’avère relevé et il faudra nous serrer les coudes. De plus, nous aurons a gérer de longs déplacements. Nous avons pris relativement tôt car nous avons pas mal modifié le groupe. Elle a été plutôt réussie. Les nouveaux et les anciens s’entendent bien et constituent un groupe, ce qui est le plus important pour nous. »

Quels vont être les objectifs du club cette saison  ?
« Pour notre part, le but sera de pérenniser le club à ce niveau. Nous viserons donc le maintien cette saison. Et nous voulons faire accéder la réserve en R1. On va se battre pour exister. On va mettre beaucoup d’énergie, de transpiration et de travail. Ce seront les ingrédients de la saison. »

Les Lions accueillent Fréjus Saint-Raphaël avant la réception de Grasse la semaine prochaine. Débuter par deux matchs à domicile est-il une bonne chose  ?
« Je le pense car nous pourrons ainsi tenter de prendre nos premiers points lors de ces matchs. Et puis, au niveau logistique, il est toujours plus difficile de se déplacer au mois d’août. C’est tout bénéfice de recevoir deux fois pour commencer. Le point positif est que tout le monde tire dans le même sens, ce qui est très bien. Et il faut que cela dur. Du côté des points négatifs, c’est surtout que nous sommes loin d’être prêts. »

Que penses-vous de Fréjus Saint-Raphaël, le premier adversaire des Lions?
« Nous affrontons d’emblée l’ogre de cette poule. Fréjus Saint-Raphaël possède le plus gros budget du groupe, hors équipes réserves. Ils ont de réelles ambitions de monter en fin de saison. Nous allons donc d’entrée nous frotter à un gros morceau. Nous pourrons ainsi rapidement nous jauger et tenter de prendre des points. Il s’agit d’un premier match, donc je ne peux pas trop me projeter sur l’adversaire ou sur nous-mêmes. »