Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

20e journée – Groupe D

Hyères 0 - 0 ETOILE FC FSR
18 Fév 2017 - 18:00Stade Perruc

Luçon-Etoile (2-1) : ça va bien finir par tourner …

 

A Luçon, stade Jean-de-Mouzon, Vendée Luçon Foot bat Etoile FC Fréjus/St-Raphaël 2-1 (1-1). 700 spectateurs environ. Buts : Gbelle (7’), Ringayen (65’) pour Luçon ; Orinel (8’) pour Fréjus/St-Raphaël.

Avertissements. Luçon : Germann (44‘ et 72’), Achahbar (74’), Gbohou (87’) ; Etoile FC FSR : Gendrey (18’), Grain (64’), Baldé (22‘ et 43‘). Expulsion : Germann (71’) à Luçon ; Baldé (43’), Benmelouka (90’+4) à Fréjus/St-Raphaël.

Etoile FC FSR : Deneuve (cap) – Digbeu, Benmelouka, Dumas, Outrebon (Hennion 84’) – Delvigne (Jaziri 88’), Baldé – Diri (Dao Castellana 54’), Orinel, Grain – Gendrey. Entraîneur : Charly Paquillé.

L’Etoile a perdu un match qu’elle aurait largement pu (dû ?) remporter hier soir à Luçon, mais le constat est là, cruel : victoire 2-1 pour les Vendéens qui n’ont jamais survolé les débats et qui remontent sur le podium en compagnie de … Marseille-Consolat, autre équipe récemment passée par Louis-Hon et repartie elle aussi avec la banane, et surtout avec le partage des points (1-1) malgré une domination varoise et des balles de 2-0 manquées.

On ne refait pas l’histoire. Mais celle-ci se répète. Et cela fait deux mois ça dure. Que les scénarios sont contraires, malgré des progrès, malgré des prestations cohérentes, à l’image de celle livrée à Luçon.

Cela fait deux mois que les points se dérobent au moment même où l’équipe varoise semble tout bien maîtriser, comme poursuivie par une malédiction.

On ne refait pas l’histoire, certes, mais en remontant son fil, voilà 7 voire 9 points que Gaëtan Deneuve et ses coéquipiers viennent de laisser échapper lors de leurs cinq derniers matches : 2-2 à Colmar après avoir encaissé un penalty à la 91e, 1-1 contre Chambly après avoir encaissé un but à la 81e, juste après l’ouverture du score, 1-1 contre Consolat après avoir encaissé un but identique à celui de Chambly, à la 87e et enfin défaite 2-1 à Luçon alors que l’Etoile était en mesure de mener à la pause. Seule la rencontre à Boulogne, début janvier (défaite 2-0), laisse moins de regrets, et encore…

On ne refait pas l’histoire, a fortiori lorsque celle-ci n’est pas terminée. Et vous savez quoi ? On en vient même à regretter que le championnat ne débute pas maintenant, tant cette équipe a « de la gueule » ; Charly Paquillé en convenait d’ailleurs.

Malheureusement, les journées défilent, et il n’en reste plus que 15 pour éviter la descente. Pour éviter le pire.

A Luçon, pour une fois, ce n’est pas l’Etoile qui a marqué en premier avant de se faire rejoindre au score dans la foulée, mais bien les Vendéens, sur leur première action (1-0, 7’). Heureusement, Akim Orinel avait la bonne idée d’égaliser quasiment sur l’engagement, sur un corner concédé par le portier adverse, Martin, après une énorme parade devant Grégory Gendrey (1-1, 8’).

« Bison » (Gendrey) aurait ensuite pu donner l’avantage à son équipe (14’), idéalement servi par Jérémy Grain, tandis que Martin déviait du bout des gants une frappe sublime du Niortais au-dessus de sa barre (16’).

Dangereuse sur les coups de pied arrêtés offensifs (ce fut moins le cas au retour des vestiaires) et énorme à la récupération et dans le pressing, l’Etoile venait, en l’espace de 20 minutes, de montrer de quel bois elle se chauffait.

Passée la demi-heure de jeu, Luçon reprenait du poil de la bête. Le jeu s’équilibrait quelque peu, mais ce sont les joueurs de Charly Paquillé, plus mordants, plus incisifs, plus techniques même, qui faisaient la meilleure impression … jusqu’à cette maudite 43e minute et l’expulsion, pour un deuxième carton jaune, de Yasser Baldé.

A dix, c’était forcément plus compliqué pour l’Etoile, désorganisée au retour des vestiaires. Ce dont profitait Luçon pour, enfin, mettre sous pression la défense varoise. Et c’est au moment où le jeu s’équilibrait à nouveau que le VLF scorait, Ringayen, l’ancien de la maison étoiliste, trompant Gaëtan Deneuve d’une frappe de loin (2-1, 65’).

Quelques instants plus tard, Germann laissait lui aussi ses coéquipiers à 10 et l’Etoile pouvait dès lors envisager une fin de match à son avantage. Sauf que malgré un courage sans faille et quelques situations chaudes devant les cages de Martin, elle avait un peu moins de gaz après tant d’effort fourni. Et au bout du temps additionnel, Amar Benmelouka, dernier défenseur, commettait une faute et écopait lui aussi d’un carton rouge. Fin de l’histoire, qui a souri pour la première fois à Luçon après quatre échecs et un nul face à l’Etoile… Le tout sous les yeux de deux anciens de la maison, Thomas Henry (aujourd’hui à Nantes) et Ablaï Baldé (aujourd’hui … Luçonnais).

La réaction de Charly Paquillé : « Oui, j’ai des regrets, surtout sur la première période où, offensivement, on a su se procurer des situations, des occasions même, qu’on a mal négociées. Dans l’animation, c’était pas mal. On a bien réagi après le but rapidement encaissé, on a eu la possibilité de marquer derrière, et puis il y a eu le rouge… On a eu du mal à se situer à la reprise, un moment de flottement, malgré ça, on n’était pas trop en danger. C’est mal payé ! C’est dommage que l’on n’ait pas joué à 11 contre 11. Même à 10, on a eu la volonté d’attaquer, de provoquer, de jouer sans complexe. Maintenant, j’espère que la chance va tourner en notre faveur. Ça va tourner ! »

Prochain match de championnat, vendredi 5 février, au stade Louis-Hon, face à Avranches, à 20h.