Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

27e journée – Groupe D

ETOILE FC FSR 1 - 2 Nice B
22 Avr 2017 - 19:00Stade Louis-Hon

Sedan-Etoile : le résumé vidéo (0-0)

A Sedan, stade Louis-Dugauguez, CS Sedan Ardennes et Etoile FC FSR font match nul 0-0. Arbitre : M. Benchabane. 2986 spectateurs.

Avertissements pour Sedan ; ; pour l’Etoile : Pedro-Henrique, Outrebon et Moulin.

L’équipe de l’Etoile : Robinet – M’Tir, Moulin, Dumas, Outrebon – Paul, Anziani, Hennion – Pedro-Henrique, Orinel, Gendrey. Entraîneur : Jean-Marc Pilorget.

Près de deux mois après son dernier résultat positif à l’extérieur (à Strasbourg, 1-1, le 11 septembre), l’Etoile a ramené un petit quelque chose d’un voyage, et ça, ça fait du bien au moral.

Certes la victoire n’est pas au bout, mais ne faisons pas la fine bouche : le match nul 0-0 arraché à Sedan est une bonne performance, d’autant plus significatif qu’il intervient dans une période de convalescence entreprise depuis le naufrage de Béziers et surtout d’Orléans.

Oui, l’Etoile va mieux depuis quinze jours. Oui, l’Etoile a retrouvé au stade Louis-Dugauguez un état d’esprit et des valeurs qui cimentent une équipe : courage, abnégation et solidarité.

Ce résultat est aussi une très bonne base de travail pour les semaines à venir, même si le paradoxe veut qu’en prenant un point, les Varois aient dans le même temps perdu une place.

S’il est encore un peu tôt pour se pencher sur la situation comptable, de toute façon insuffisante eu égard aux deux mois de septembre et d’octobre blanc, voire rouge, il conviendra de faire un bilan à la trêve après les quatre prochains matches, dont trois se disputeront à domicile (Amiens, Epinal et Chambly). Là, il faudra prendre des points, et si possible par tranche de 3.

« Un point à l’extérieur, c’est une bonne chose, analysait Jean-Marc Pilorget après le match ; on est convalescent, et dans notre position actuelle, c’est bien. On a fait preuve de courage, on était bien organisé. Quand les joueurs doutent, je dis bien les joueurs, pas moi, c’est bien de ne pas prendre de but, même si j’aurais aimé qu’on en marque un, mais il ne faut pas être top exigeant ce soir, car Sedan a eu des occasions mais n’a pas été réaliste. Je retiens qu’on a développé quelques mouvements offensifs intéressants qui ne sont cependant pas allés au bout. »

A Sedan, les coéquipiers du capitaine Akim Orinel ont respecté les consignes à la lettre, et s’ils n’ont pas encaissé ce petit but qui aurait confirmé la cruauté de ce sport, ils le doivent d’une part au gardien Julien Robinet, déterminant sur quelques situations et plusieurs fois décisif, comme sur une frappe de Rocchi (44′), un face à face avec Goba (64′) et deux arrêts devant Honoré (73′) et Goba (90’+2) ; d’autre part au manque d’efficacité adverse.

Le CSSA n’a certes pas acculé les Varois pendant 90 minutes devant leur cage, il a même été assez prudent avant le repos, mais il a eu les munitions pour empocher la mise, surtout après la pause.

L’Etoile, de son côté, n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Elle a compris après le repos qu’il y avait peut-être des coups à jouer, à exploiter, ce qu’elle fit par moments, pas assez souvent, et pas de manière assez appuyée, même si la circulation du ballon et sa faculté à l’amener devant fut encourageante. Il a aussi manqué un peu de vitesse et de profondeur dans le jeu, mais n’oublions pas que les consignes étaient de jouer bas, en bloc, ce qui fut bien fait.

Deux frappes de Greg Gendrey alias « bison » et une, splendide, de Pedro-Henrique auraient mérité mieux, mais N’Diaye, le portier ardennais, fit l’arrêt qu’il fallait sur le Brésilien alors que le ballon filait en lucarne (55′).

Pour le reste, ce fut un match sérieux et solide à défaut d’être complètement abouti, où le mieux entrevue face aux Herbiers fut confirmé. Le panache viendra plus tard. A Sedan, l’important était ailleurs.