Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

Actualités

Fabien Dao Castellana : un nouveau départ ?

Il avait quitté Saint-Raphaël à l’âge de 16 ans, pour rejoindre le grand frère, le voisin, le club phare du Sud-Est, l’OGC Nice.

Six ans après, revoilà Fabien Dao Castellana. Plein de rêves et d’envie. Plein d’espoirs. Des fourmis dans les jambes. Plein de regrets aussi. Celui de ne pas avoir percé chez les professionnels, malgré un contrat de trois ans paraphé en 2012 après ce qui reste à ce jour comme son principal fait d’armes, son meilleur souvenir : la victoire finale au Stade de France en Coupe Gambardella avec une équipe qu’il a portée à bout de bras, et dont il était le capitaine. Un titre inoubliable partagé avec Alexy Bosetti, Jordan Amavi, Mouez Hassen, Gautier Lloris (le frère de Hugo), Lucas Rougeaux (un « ancien » de l’Etoile aujourd’hui à Boulogne), Neal Maupay, Leblanc, Castelli, Cardinale, Constant, Dada, Silvestri, Fofana, pour ne citer qu’eux !

Seulement, Fabien n’a pas suivi la même trajectoire que certains. Il a essayé, pourtant. « C’est sûr que je suis content pour tous ceux qui ont pu percer en pro, j’aurais aimé que ça m’arrive aussi, mais je pense aussi que je n’ai pas eu de chance. Lors de ma première saison chez les pros, je me suis fait une entorse à la cheville, puis une déchirure au quadriceps, et à chaque fois que je suis revenu, j’ai eu plein de petits pépins. Lors de ma deuxième saison pro, je m’entraînais toujours avec le groupe de Claude Puel jusqu’en octobre avant d’intégrer la réserve, en CFA. Et lors de ma dernière année, je n’étais plus du tout dans le groupe pro ».

Celui qui se définit comme un milieu de terrain relayeur a bien tenté de trouver un autre chemin, de quitter le Gym, mais devant son salaire, les clubs ont « bloqué » : « J’étais allé à Luzenac, à Ajaccio, j’ai même fait un essai à Guingamp cette année, mais il y avait trop de joueurs, ils ne m’ont pas pris. J’y étais déjà allé l’année précédente. Mais je m’étais blessé au mollet. »

Bref, en août dernier, Fabien téléphone à Charly Paquillé, alors en charge de l’équipe réserve de l’Etoile, et lui demande de venir s’entraîner, histoire de s’entretenir. Un peu plus tard, il « monte » avec le groupe National, au point de signer voilà une dizaine de jours un contrat. Retour à la case départ pour cet enfant du club, né à Fréjus le 28 juillet 1993, mais uniquement licencié au Stade Raphaëlois de l’âge de 5 à 16 ans, donc : « J’ai connu pas mal d’éducateurs, mais j’en citerais deux, mes deux principaux, Gaëtan Laclef et Sylvain Goulard, en 15 ans et en 13 ans. »

A l’Etoile, Fabien retrouve quelques connaissances : Raphaël Delvigne et Moyadh Ousseni, qu’il a connus au club, Cyril Hennion, Jordan Astier et Ange Digbeu, qu’il a côtoyés en réserve à l’OGC Nice. « Là, ça fait 6 mois que je n’ai pas disputé un match officiel, j’ai hâte, prévient-il ; J’espère que ce sera un tremplin ! »

Les photos de la finale de la Coupe Gambardella, remportée avec l’OGC Nice (photos OGC Nice médias)